SCIERIE LX100

ÉCONOMIQUE POUR UNE UTILISATION INTENSIVE

Obtenez des prix et des informations!

La scierie LX100 est conçue pour une utilisation intensive et continue et présente de nombreuses
innovations en termes de solidité, d’efficacité, de facilité d’utilisation et de visibilité de l’opérateur.

UN BANC DE SCIERIE ENTIEREMENT RETRAVAILLE

Le design du banc LX100 est entièrement nouveau, conçu pour résister à une utilisation continue et intensive avec un acier plus épais au niveau des tubes et des sections transversales. Les pieds de la scierie sont boulonnés directement aux sections transversales de sorte que la bille est soutenue directement
par les pieds et non par le cadre. Les sections transversales sont plus hautes que les tubes latéraux de sorte qu’il est facile de charger les billes sur le banc avec un chariot élévateur, sans avoir à baisser ou à faire rouler les billes sur la scierie. Des capuchons en acier inoxydable pour chaque section transversale sont disponibles en option.

Tête de coupe xFRAME

Le cadre rigide et solide porte le panneau de commande, le moteur et la tête de la scierie. La tête de coupe xFRAME se déplace sur deux barres d’acier du cadre du banc.

ÉQUIPEMENTS LX100

Electric motor

Moteur électrique
standard 7,5 kW
(11 kW en option).

Power Up/Down

La montée/descente électrique standard augmente la productivité de l’opérateur

side support

Les supports latéraux de la LX100 sont simples et plus résistants que jamais.

Log Clamp

Le dispositif de serrage des billes est doté d’une nouvelle fixation pour un serrage précis des équarris et de la dernière planche. Lorsqu’il n’est pas utilisé, le dispositif de serrage est toujours maintenu en dehors de la saleté et en dehors de la trajectoire.

lubrication tank

La lubrification automatique de la lame s’active lorsque la lame est engagée et se coupe lorsque la lame s’arrête.

Electric blade guide

Lorsqu’il coupe des billes de tailles différentes, l’opérateur peut facilement ajuster la position du bras guide-lame grâce à un interrupteur situé sur le panneau de commande.

Debarker

Grâce à l’écorceuse en option pour retirer les saletés et l’écorce de la lame, vous augmentez la durée de vie de votre lame.

Setworks

Avec la division automatique optionnelle, il suffit de régler la taille des planches et avec un bouton uniquement, la scierie se repositionne automatiquement pour chaque coupe.

Sawhead Tower

Tête de coupe xFRAME – Le cadre rigide et solide porte le panneau de commande, le moteur et la tête de la scierie. La TETE DE COUPE xFRAME se déplace sur deux barres d’acier du cadre du banc.

Control Panel

Fonctionnement de la scierie Les commandes de la scierie sont situées de façon centralisée sur le panneau de commande de l’opérateur. De cette position, l’opérateur a toujours une excellente vue du processus de coupe.

Caractéristiques techniques

Puissance
Standard Moteur électrique 7.5 kW
En option Moteur électrique 11 kW
Capacité de bille
Longueur de bille 5.40 m - (banc M2 - 2 segments de 2,75 m chacun)
5.58 m - (banc S3 - 3 segments de 1,85 m chacun)
8.10 m - (banc M3 - 3 segments de 2,75 m chacun)
Diamètre de bille max. 70 cm
Largeur de coupe max. 64 cm
Caractéristiques de la tête de coupe & Options
Standard Montée/descente électrique
Guide-lame électrique (version CE)
Système de tension de la lame
Réservoir de lubrification de la lame
Guides-lames à galets
En option Avance mécanique (uniquement AC)
Guide-lame électrique (non version CE)
Division automatique SW
Ecorceuse (AC uniquement)
Caractéristiques des bancs & Options
Standard Trois sections de banc – banc S3
Trois supports latéraux de bille – banc S3
Deux dispositifs de serrage manuels des billes – banc S3
Cale pour billes
En option Tourne-billes
Sections de banc supplémentaires (1,85 m ou 2,75 m)
Lame
Longueur 4010 mm
Largeur 32-35 mm
Diamètre volant de lame 483 mm
Exigences de la scierie
Consommation
électrique normale
7.5 kW - 16 Amp
11 kW - 25 Amp
Taille du raccord
du collecteur de sciure
101.6 mm Diamètre

TÉMOIGNAGES DE CLIENTS

Quand les scieries améliorent l’avenir de nos forêts !

Tuesday, May 9, 2017

Quand les scieries améliorent l’avenir de nos forêts !

À la fin des années 70, deux inventeurs américains se sont emparés d’une idée toute simple : et s’il était possible d’amener une scierie jusqu’aux arbres, plutôt que l’inverse ? La possibilité d’économiser sur les coûts de transport les a interpellés.

Ils travaillèrent sur plusieurs prototypes dans leur garage et, au bout de 4 ans, ils testèrent avec succès une scierie vraiment transportable. En 1982, ils fondèrent Wood-Mizer (wood saver) avec pour slogan « From Forest to Final Form ».

Les « éco-avantages » de la portabilité

Le transport de la scierie directement jusqu’aux billes permet de réduire l’impact environnemental lors de la transformation de bois. Le bois ainsi transformé sur place nécessite moins de camions pour les livraisons, et la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone s’en trouvent donc également réduites.

Les scieries mobiles de Wood-Mizer se révélèrent être un produit totalement innovant sur le marché dans les années 80, qui généra l’apparition simultanée d’un nouveau secteur de niche – les possesseurs de scieries purent alors se déplacer d’un client à l’autre efficacement et à moindre coût et débiter les billes en bois d’œuvre directement sur site. Avant, les billes de bois qui ne valaient pas la peine d’être apportées à une scierie locale finissaient tout bonnement en bois de chauffage. Grâce aux scieries mobiles, ces billes peuvent enfin être valorisées en bois d’œuvre, avec une qualité au moins équivalente, voire supérieure, à celle du procédé classique.

Les « éco-avantages » des lames à trait de scie fin
La réussite de Wood-Mizer pour fournir une scierie transportable et économique tient à un élément clé : l’utilisation d’une lame à trait de scie fin pour le débit du bois. L’industrie du sciage a toujours pensé que « plus c’est gros, mieux c’est », notamment parce qu’une lame plus épaisse a une vitesse de débit plus rapide. Toutefois, une lame de 1,5 mm d’épaisseur avec un trait de scie de 2 mm ne retire qu’une toute petite quantité de bois à chaque passe (comparée à des lames de scies circulaires de 6 mm d’épaisseur ou à des lames à bande large de 3 ou 4 mm d’épaisseur). De ce fait, avec les lames Wood-Mizer, les possesseurs de scieries sont capables de produire davantage de planches tout en générant moins de sciures (déchets) sur chaque bille. La valorisation totale du bois peut atteindre les 70 à 80 % en fonction de la taille de la bille.

Zoran Zakovlevich, un fabricant serbe de palettes, a remarqué qu’en travaillant avec des scieries Wood-Mizer, il pouvait produire 5 palettes supplémentaires avec chaque mètre cube de bois.

La technologie du trait de scie fin préserve la matière première et nécessite ainsi, pour la même quantité de produits finis, moins d’arbres.
Les « éco-avantages » d’une consommation d’énergie réduite

Les scieries Wood-Mizer offrent de nombreux avantages. Elles permettent de faire d’importantes économies à différents niveaux en affectant positivement de nombreux frais d’exploitation tels que la consommation d’énergie, qui est un aspect trop souvent négligé lorsqu’on investit dans une nouvelle machine.
Les lames à bande étroite de Wood-Mizer nécessitent nettement moins d’énergie pour couper aussi efficacement que d’autres procédés de scieries, ce qui permet de réduire les coûts en énergie. De plus, les lames étant plus petites, elles sont donc moins chères et plus faciles à remplacer et à affûter. L’affûtage des lames Wood-Mizer peut être effectué avec un minimum de formation là où des lames à bande large nécessitent d’être affûtées par un spécialiste.

Les scieries mobiles – un nouveau secteur et un nouveau mode de vie
Au cours des 30 dernières années, plus de 60 000 scieries Wood-Mizer ont été vendues dans plus de 100 pays à travers le monde, signe que le secteur de « niche » de la scierie à trait de scie fin ne cesse de se développer.

De nombreuses personnes – qui étaient auparavant limitées dans leur choix de diversification d’activité – ont trouvé de nouvelles opportunités après avoir acheté une scierie. Agriculteurs, propriétaires forestiers, scieurs sous contrat, arboriculteurs, ébénistes, parcs naturels et entreprises forestières : les exemples de personnes issues de ces environnements et qui ont choisi d’intégrer avec succès une scierie Wood-Mizer à leur activité existante ne manquent pas.

Pour beaucoup, une scierie, c’est la possibilité de lancer une nouvelle activité, de vivre de façon plus indépendante et d’être en lien plus étroit avec le monde extérieur – tous les « avantages immatériels » inhérents à la possession d’une scierie.

Pavel Kadlec, un ancien conducteur de bus tchèque, raconte que sa vie a radicalement changé lorsqu’il a décidé d’acheter sa propre scierie et de proposer au niveau local des services de débit à la demande. Il est heureux de travailler à son rythme et de savoir que le travail qu’il accomplit répond à un vrai besoin et il est aussi fier de la qualité de produits qu’il fournit. « Je suis mon propre patron maintenant », aime-t-il à dire.

Aigar Tuusis, agriculteur estonien, explique : « Vous regardez votre vie différemment lorsque vous avez votre propre scierie. »
Et les scieries semblent également favoriser les interactions sociales dans les zones rurales. En Italie, Anna de Guidi, qui dirige une entreprise de fabrication de palettes, reconnaît qu’une scierie est le meilleur outil pour se faire des amis : « Tous les jours, nous rencontrons de nouveaux clients des alentours qui deviennent des amis. »

La place de la scierie dans l’économie circulaire

Les scieries Wood-Mizer servent généralement de base structurelle aux petites et moyennes entreprises pour transformer et fournir du bois local à une clientèle locale, tout en employant de la main-d’œuvre locale.

C’est un exemple parfait de développement durable au niveau local, qui génère un impact positif sur l’économie régionale et nationale.

Ce type d’activité correspond exactement à ce que de nombreux analystes prédisent depuis des années, à savoir qu’en raison d’une récession prolongée, seules peuvent se développer les petites entreprises capables de réagir rapidement et plus efficacement aux besoins du marché et qui sont en mesure d’intégrer rapidement de nouvelles technologies.

Les spécialistes font souvent référence à cela sous le terme d’« économie circulaire », où l’utilisation des matières brutes est réduite et où la production de déchets est proche de zéro. Aider les entreprises à adopter ce modèle est très important aux yeux du Parlement européen et des autres institutions européennes qui souhaitent préserver l’environnement tout en stimulant les innovations au sein des entreprises.
Print

Name:
Email:
Subject:
Message:
x