SCIERIE LX100

ÉCONOMIQUE POUR UNE UTILISATION INTENSIVE

Obtenez des prix et des informations!

La scierie LX100 est conçue pour une utilisation intensive et continue et présente de nombreuses
innovations en termes de solidité, d’efficacité, de facilité d’utilisation et de visibilité de l’opérateur.

UN BANC DE SCIERIE ENTIEREMENT RETRAVAILLE

Le design du banc LX100 est entièrement nouveau, conçu pour résister à une utilisation continue et intensive avec un acier plus épais au niveau des tubes et des sections transversales. Les pieds de la scierie sont boulonnés directement aux sections transversales de sorte que la bille est soutenue directement
par les pieds et non par le cadre. Les sections transversales sont plus hautes que les tubes latéraux de sorte qu’il est facile de charger les billes sur le banc avec un chariot élévateur, sans avoir à baisser ou à faire rouler les billes sur la scierie. Des capuchons en acier inoxydable pour chaque section transversale sont disponibles en option.

Tête de coupe xFRAME

Le cadre rigide et solide porte le panneau de commande, le moteur et la tête de la scierie. La tête de coupe xFRAME se déplace sur deux barres d’acier du cadre du banc.

ÉQUIPEMENTS LX100

Electric motor

Moteur électrique
standard 7,5 kW
(11 kW en option).

Power Up/Down

La montée/descente électrique standard augmente la productivité de l’opérateur

side support

Les supports latéraux de la LX100 sont simples et plus résistants que jamais.

Log Clamp

Le dispositif de serrage des billes est doté d’une nouvelle fixation pour un serrage précis des équarris et de la dernière planche. Lorsqu’il n’est pas utilisé, le dispositif de serrage est toujours maintenu en dehors de la saleté et en dehors de la trajectoire.

lubrication tank

La lubrification automatique de la lame s’active lorsque la lame est engagée et se coupe lorsque la lame s’arrête.

Electric blade guide

Lorsqu’il coupe des billes de tailles différentes, l’opérateur peut facilement ajuster la position du bras guide-lame grâce à un interrupteur situé sur le panneau de commande.

Debarker

Grâce à l’écorceuse en option pour retirer les saletés et l’écorce de la lame, vous augmentez la durée de vie de votre lame.

Setworks

Avec la division automatique optionnelle, il suffit de régler la taille des planches et avec un bouton uniquement, la scierie se repositionne automatiquement pour chaque coupe.

Sawhead Tower

Tête de coupe xFRAME – Le cadre rigide et solide porte le panneau de commande, le moteur et la tête de la scierie. La TETE DE COUPE xFRAME se déplace sur deux barres d’acier du cadre du banc.

Control Panel

Fonctionnement de la scierie Les commandes de la scierie sont situées de façon centralisée sur le panneau de commande de l’opérateur. De cette position, l’opérateur a toujours une excellente vue du processus de coupe.

Caractéristiques techniques

Puissance
Standard Moteur électrique 7.5 kW
En option Moteur électrique 11 kW
Capacité de bille
Longueur de bille 5.40 m - (banc M2 - 2 segments de 2,75 m chacun)
5.58 m - (banc S3 - 3 segments de 1,85 m chacun)
8.10 m - (banc M3 - 3 segments de 2,75 m chacun)
Diamètre de bille max. 70 cm
Largeur de coupe max. 64 cm
Caractéristiques de la tête de coupe & Options
Standard Montée/descente électrique
Guide-lame électrique (version CE)
Système de tension de la lame
Réservoir de lubrification de la lame
Guides-lames à galets
En option Avance mécanique (uniquement AC)
Guide-lame électrique (non version CE)
Division automatique SW
Ecorceuse (AC uniquement)
Caractéristiques des bancs & Options
Standard Trois sections de banc – banc S3
Trois supports latéraux de bille – banc S3
Deux dispositifs de serrage manuels des billes – banc S3
Cale pour billes
En option Tourne-billes
Sections de banc supplémentaires (1,85 m ou 2,75 m)
Lame
Longueur 4010 mm
Largeur 32-35 mm
Diamètre volant de lame 483 mm
Exigences de la scierie
Consommation
électrique normale
7.5 kW - 16 Amp
11 kW - 25 Amp
Taille du raccord
du collecteur de sciure
101.6 mm Diamètre

TÉMOIGNAGES DE CLIENTS

La Solane, une cabane perchée dans les arbres

Monday, October 17, 2016

La Solane, une cabane perchée dans les arbres

À l'occasion de son 25e anniversaire, Wood-Mizer a organisé un concours auprès de ses utilisateurs au niveau européen. Les propriétaires de scierie Wood-Mizer étaient invités à présenter les projets dont ils étaient les plus fiers et qui avait requis l'utilisation de leur machine.

 



Une cabane pour petits et grands

Bienvenu à Saint-Laurent-de-Cerdans, petite ville des Pyrénées-Orientales dans la vallée du Teich. Le mas de la Solane est un lieu de villégiature destiné aux amoureux de la nature et du camping qui aiment le confort.

C'est donc à 7 mètres au-dessus du sol que la cabane qui a remporté le premier prix de la catégorie construction vous attend. Ce chalet avec mezzanine et terrasse, est suspendu au tronc d'un vieux châtaignier de plus de 250 ans et vous accueille sur une plateforme de 49 m2. La vue et les sensations sont à couper le souffle…





Composée d'une plateforme et d'une ossature en châtaignier, la cabane reçoit un bardage en peuplier tremble afin d'alléger le poids de l'ensemble. À l'exception des parquets (qui demandent trop de travail et occasionnent trop de déchets), tous les éléments constructifs proviennent des alentours et sont transformés sur place à l'aide d'une LT40.

Il aura fallu à Jeroen et Eva, les propriétaires des lieux, pas moins de un an pour arriver à bout de ce projet extraordinaire.






 

Un projet de vie

Jeroen vient de La Haye aux Pays-Bas. En 1997, il décide de quitter son pays natal et ses activités professionnelles – maçonnerie et rénovation de maison, ainsi que de la restauration mais gastronomique – pour s'installer au vert dans les grands espaces. Il arrive alors a proximité de la Solane, passe un brevet de technicien agricole (BTA) et commence une activité de fruitier avec en complément une petite structure d'accueil à la façon d'un gîte. Cette activité le tiendra une dizaine d'année jusqu'à ce qu'il achète le mas de la Solane en 2008 – une ruine inhabitée depuis les années soixante et dont la toiture et certains murs sont effondrés – et se lance dans son projet de domaine écologique et dans la culture de noyers à fruits. Il commence par se lancer dans la réhabilitation de la maison et à déjà le projet de la cabane dans l'arbre.


En 2010, c'est le coup d'envoi du projet. Habitué au monde de la construction, il lui faut tout de même découvrir le monde et spécifications de la construction bois. Le domaine possède un arbre d'exception qui lui semble parfait pour accueillir le projet : il s'agit d'un immense châtaignier de plus de 250 ans. Il passe alors énormément de temps à réfléchir pour trouver les solutions les plus intelligentes et les plus respectueuses pour l'arbre pour la construction de la cabane – résistance de l'arbre, poids maximal supporté, calcul de report de charge de la structure, systèmes de fixation, etc.


Simplicité et efficacité

Si Jeroen avait l'habitude de passer du bois chez un scieur professionnel, cela représentait toutefois une trop grande perte de temps au niveau des aller retour pour le transport du bois. De même, la qualité de la coupe à façon du scieur ne lui convenait que moyennement du fait d'une lame large peut précise et très gourmande au niveau du trait de scie. Aussi, dès son arrivée à la Solane, il achète une scierie LT40 d'occasion car son budget est assez réduit. La machine a environ 25 ans et, selon ses dires, doit faire partie des premières machines Wood-Mizer qui arrivent alors en Europe.



À cette époque, Jeroen ne connaît rien du travail du bois ni de l'utilisation d'une scierie… Il décide de découvrir par lui-même le fonctionnement de celle-ci et y arrive rapidement. La machine est une version assez basique de la LT40 avec le système d'avancement des bois mais aucune commande électronique ou de système de division d'épaisseur de planche…

La LT40 va lui servir pour l'ensemble des travaux – de charpente, menuiserie, couverture, mobilier, etc. – qu'il a à réaliser sur le domaine. Seuls les parquets ne verront pas le jour sur la machine car Jeroen trouve l'opération trop difficile pour lui.



Bien que la machine ait déjà un grand nombre d'années et plus d'une dizaine de millier d'heures de fonctionnement derrière elle quand il l'achète, il ne constate aucun problème de fonctionnement qui puisse le gêner pour son projet.

A posteriori, Jeroen est très satisfait de son investissement. Il souhaitait une machine qui lui permette de débiter le bois sans trop de perte, qui ne nécessite qu'un entretien réduit mais surtout qui lui permette de travailler essentiellement seul. Il lui fallait pouvoir débiter facilement aussi bien de petites billes – 3,5 mètres de long pour un diamètre de 35 cm chargé sur le banc avec un tracteur équipé d'une fourche) – que des grosses billes – 8 mètres de long pour un diamètre de 50 ou 60 cm chargé à l'aide d'une petite grue de levage.


 

Jeroen travaille avec une trentaine de lames en rotation qu'il renvoie à l'affûtage au fur et à mesure.

Il lui aura fallu deux mois environ pour faire l'ensemble du débit des éléments de la cabane.

 

Un travail de titan

Cette cabane perchée est un véritable tour de force qui aura nécessité une trentaine d'arbres pour sa réalisation – du châtaignier à 90 % pour la plateforme et l'ossature ; ainsi que du chêne des Pyrénées (ou chêne tauzin, dont le veinage est très esthétique) et du tremble (pour le bardage) pour les 10 % restants. Tous les arbres proviennent des forêts des alentours et ont été abattus par Jeroen.



La structure est suspendue à l'arbre à l'aide de 8 axes qui sont vissés dans le tronc et il aura fallu pas moins de 3 semaines et 5 personnes pour monter la plateforme à l'aide d'échafaudage, et encore trois mois supplémentaire pour finir la construction.

À terme, Jeroen aimerait faire encore deux ou trois autres cabanes perchées… toujours à l'aide de sa LT40 !

http://www.solane.info/
www.facebook.com/treehouseholidayfrance


Print

Name:
Email:
Subject:
Message:
x