• Image 1
    Image 2
    Image 3
    Image 4
    Image 5
    Image 6

Témoignages et articles

Une scierie LT15 contribue à la croissance d’une entreprise de charpentes en bois

Friday, September 11, 2015

Une scierie LT15 contribue à la croissance d’une entreprise de charpentes en bois

James Thomson a créé son entreprise Thomson Timber dans le sud de l’Écosse en 2007. Ingénieur en conception mécanique de formation, cela faisait vingt ans qu’il enseignait le travail du bois.

« L’inspiration est venue de mes élèves » se souvient James. « L’un des gamins m’a dit : « Pourquoi est-ce que vous nous apprenez comment faire de la charpenterie traditionnelle alors que, quand nous quitterons l’école, il y a des chances pour que nous allions tous travailler dans des usines ? ». Je me suis dit que je devrais vraiment essayer de leur montrer où ce savoir-faire traditionnel est toujours utilisé. »

James a suivi des formations en charpenterie en Angleterre et aux États-Unis. En 2007, il s’est consacré à plein temps à Thomson Timber, après avoir construit quelques bâtiments d’essai, qui se sont vendus rapidement.

James commence par s’asseoir avec le client et à discuter de son projet. Pendant la conversation, il ébauche un dessin préliminaire en trois dimensions de ce que le client décrit. À mesure qu’il dessine, ils discutent des paramètres généraux du projet, en apportant si nécessaire des modifications au plan.

James établit alors une proposition officielle accompagnée d’un dessin sous AutoCAD, qui génère une liste précise des matériaux et un devis final pour le projet. Lorsqu’un prix est convenu, James va souvent réaliser un modèle réduit du projet et le revoir une nouvelle fois avec le client.

« D’après mon expérience, cette approche concrète est essentielle car le client peut prendre le modèle réduit et le faire bouger dans l’espace » indique James. « Il peut décider de déplacer une porte, d’ajouter un type de fenêtre différent ou de changer légèrement l’orientation ». La construction du modèle réduit l’aide à réfléchir sur la manière dont il souhaite réaliser certains des éléments de charpente et assemblages plus techniques sur le projet final.

Les billes sont ensuite chargées sur leur scierie pour être transformées en poutres ou en montants. Les montants, par exemple, doivent être coupés au centre même de l’arbre (bois avec cœur enfermé) de sorte que, quand ils rétréciront dans le futur, ils le feront de façon égale sur les quatre côtés.

« C’est l’une des raisons principales pour lesquelles nous avons notre propre scierie » explique James. « Nous ne pouvions pas obtenir des scieries commerciales qu’elles nous fournissent des coupes spécifiques à partir d’un arbre. C’est très important pour la charpenterie. » La scierie LT15 de James s’est révélée tout à fait robuste depuis bientôt 10 ans, et capable de couper des diamètres atteignant 70 cm et des longueurs jusqu’à 5,4 mètres. La scierie de James inclut en complément une option MP100 pour le rabotage final et le moulurage.

« L’avantage d’avoir la moulurière Wood-Mizer sur les mêmes rails que la scierie est que nous n’avons jamais à retirer le bois de la machine » indique James. « Nous pouvons le raboter exactement comme nous voulons. Cela nous donne une belle surface finie pour les bois d’intérieur ».

Entre les gros projets, ils restent bien occupés avec la construction d’abris pour le bois, de meubles et de manteaux de cheminée. Ils vendent des manteaux dans toute la Grande-Bretagne et utilisent une ponceuse à bande large d’une capacité en largeur de 1,2 mètre pour produire des manteaux et des dessus de table.

« De mon point de vue », confie James, « le fait de pouvoir produire des articles qui me survivront et de mettre à profit le savoir-faire nécessaire pour y parvenir constitue probablement le principal intérêt de mon activité ».

Print

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Welcome

Bienvenue dans l’espace presse de Wood-Mizer France.

Vous découvrirez ici comment les utilisateurs de scieries Wood-Mizer participent activement au développement de l’économie locale en transformant du bois de façon plus durable et rentable.

Nous vous invitons à nous contacter pour en savoir plus sur Wood-Mizer ou sur l’un de ces articles.

PR Coordinator

Paulina Lewandowska
Me contacter

Espace presse



SE CONNECTER