• Image 1
    Image 2
    Image 3
    Image 4
    Image 5
    Image 6

Témoignages et articles

Thursday, March 2, 2017

Une entreprise familiale redémarre une entreprise de palettes - Etats-Unis

L’entreprise Coomer & Sons Sawmill, dans l’Indiana, fabrique des palettes depuis près de 40 ans. D’une aventure ayant débuté dans un garage, elle est devenue une entreprise d’envergure commerciale, produisant des milliers de palettes quotidiennement. Au fil des ans, l’entreprise familiale a travaillé avec différents équipements de transformation. Mais aujourd’hui, elle utilise trois scies à tête mobile industrielles, à trait de coupe fin, WM4000 de Wood-Mizer et deux refendeuses horizontales multitêtes pour procéder aux deux niveaux de transformation des billes en bois de palettes. Tout au long de son parcours, et malgré des périodes économiques difficiles et des moments délicats, Coomer & Sons a su rester rentable en développant un modèle d’entreprise solide, tout en prenant soin de ses employés et en fournissant un excellent service à la clientèle.

Historique et croissance
Fondée en 1978 par Charles Coomer, Coomer & Sons Sawmill est une entreprise familiale ayant commencé ses activités dans un garage à Frankfort, dans l’Indiana, avec quatre employés qui produisaient manuellement environ 75 palettes par jour. Dans les années 80 et 90, Coomer & Sons a grandi rapidement. L’entreprise a dû déménager dans des bâtiments plus grands et installer des équipements permettant d’automatiser la production, afin de répondre à la demande pour leurs produits. Durant cette période de croissance, la compagnie a développé une relation de travail étroite avec le siège social de Wood-Mizer, à Indianapolis, tout juste à 72 km au sud de Frankfort.

La famille Coomer possède des équipements Wood-Mizer depuis plusieurs dizaines d’années, dont l’une des toutes premières refendeuses multitêtes des années 90. Coomer & Sons est également devenue un partenaire important en acceptant de tester les équipements prototypes et les lames fabriqués par l'entreprise de scies de l’Indiana.

En 2007, l’administration de l’entreprise familiale a changé lorsque le fondateur, Charles Coomer, est décédé. Le fils de Charles, Jeff, a racheté l’entreprise et en est devenu le président peu avant la crise économique de la fin de l’année 2000. Pendant cette période difficile, Coomer & Sons est demeurée rentable en proposant des palettes recyclées aux entreprises, tentant par tous les moyens de faire des économies. « Quand l’économie s'est effondré, nous avons commencé à faire des palettes recyclées, et, en l’espace d’un an, notre entreprise a réussi à vendre un million et demi de palettes usagées par année », explique le président Jeff Coomer. Et d’ajouter : « Si la croissance a été si rapide, c’est parce que, à cette époque, tout le monde voulait des palettes recyclées plutôt que des neuves pour faire des économies. » 

En diversifiant son offre de produits, Coomer & Sons a su développer un bon modèle économique d'entreprise. Elle est aujourd’hui en mesure d’offrir des palettes neuves et recyclées à une variété de clients qui expédient filtres, pièces, plastiques, pneus, et bien plus. Lorsqu’ils sont combinés, les cycles de marchés des différents clients engendrent une demande continue et éliminent les ralentissements de production. En plus d’offrir des palettes neuves et recyclées, Coomer & Sons produit maintenant des palettes en bois thermo-traité pour les expéditions à l’international. Elle complète son exploitation de palettes en produisant des sous-produits tels que paillis et bois de chauffage à partir des chutes des billes utilisées.

Le succès de l’entreprise familiale se poursuit jusqu’en juin 2014. À cette date, un incendie tragique réduit le bâtiment à néant, ainsi que tous les équipements de production. Bien que personne n’ait été blessé, l’entreprise a tout de même subi de très grosses pertes. À l’époque de l’incendie, la compagnie utilisait une scie circulaire et deux anciens modèles de scies à tête mobile industrielles de Wood-Mizer pour fabriquer les palettes en bois. Cette configuration permettait de produire 1 500 palettes par jour. Mais Jeff savait qu’il y avait des progrès à faire. Heureusement, il avait fait l’acquisition d’un bâtiment six mois plus tôt. Il décida alors de redémarrer l’entreprise familiale dans les nouveaux locaux. Au cours des mois qui ont suivi, Coomer & Sons a installé trois scies à tête mobile industrielles WM4000 de Wood-Mizer, une table de triage, un convoyeur et une scie à tête mobile industrielle HR1000, afin de reprendre la production. « Nous avons décidé de remplacer la scie circulaire, ce qui était, selon moi, une excellente décision, car, depuis que nous avons les trois scies WM4000, nous voyons bien que nous avons moins de pertes, moins de déchets de sciage et de meilleurs profits », souligne Jeff. Aujourd’hui, Coomer & Sons scie jusqu’à 18 000 pieds (à peu près 5 500 mètres) de planches de chêne, frêne, caryer, érable, sycomore, micocoulier et peuplier, par jour. La production s’élève à plus de 3 000 palettes par jour – soit le double de la quantité de palettes produite avec les anciens équipements. L’entreprise poursuivra sa croissance avec l’ajout au cours de l’année d’une autre scie de tête industrielle WM1000 de Wood-Mizer. La scie WM1000 permet de débiter des billes faisant jusqu’à 170 cm de diamètre. 

La fabrication de palettes
Tout d’abord, les billes sont écorcées puis transportées dans le bâtiment principal pour être transformées. Une fois que les billes sont installées, elles sont alors acheminées vers l’une des trois scies à tête mobile WM4000, pour la première transformation, et ensuite vers le convoyeur qui amène le tout à la table de triage. Ensuite, les équarris sont délignés et mis à la longueur par des abouteuses. Les équarris ainsi obtenus passent ensuite dans l’une des deux refendeuses multitêtes, qui produisent les différents éléments qui seront finalement assemblés en palettes par une cloueuse automatique. Les palettes assemblées sont soit expédiées le jour même, soit entreposées dans un bâtiment de 8 200 m2.

Troy Shimmel, travaille au sciage chez Coomer & Sons depuis 15 ans et il dit volontiers que la scie WM4000 est un vrai « plaisir à manipuler ». Troy dit que si l’on compare à l’ancien modèle de scie à tête mobile Wood-Mizer, la WM4000 scie les billes beaucoup plus vite, sans compter les fonctions de manutention de la bille qui sont supérieures. « Je peux scier des billes plus grosses et le tourne-billes est double », explique-t-il. « Trois supports arrière, au lieu de deux, aident à maintenir les billes sur le plateau de sciage. » Jeff indique que les scies WM4000 font partie intégrante de leur fabrication de palettes et il souligne que l’ordinateur positionne avec la précision et l’efficacité nécessaires au débit correct de la bille. « Les scies WM4000 sont de belles pièces d’équipement », reconnaît Jeff. Et d’ajouter : « Je pense que Wood-Mizer a prouvé que l’on peut avoir une meilleure scie avec moins de matériel. Plus gros ne veut pas toujours dire meilleur. C’est la simplicité de l’équipement Wood-Mizer qui fait que c’est vraiment bien. »

L’entreprise Coomer & Sons équipe ses machines de sciage avec des lames Wood-Mizer et possède son propre équipement d’aiguisage et d’avoyage. Jeff dit que le fait d’avoir leur propre équipement d’aiguisage leur fait économiser les frais d’expédition. De plus, il dit pouvoir aiguiser chaque lame jusqu’à 4 fois, avant de devoir prendre des lames neuves. « Lorsque je prends une lame Wood-Mizer, je peux scier un bon volume de bois, même après que la lame a été aiguisée deux ou trois fois », affirme Troy. Coomer & Sons a été l’un des sites qui a mené les tests de la nouvelle lame Vortex de Wood-Mizer, qui dépoussière le trait de scie. Ce nouveau concept de lame est caractérisé par un profil qui enlève les sciures pendant la coupe, afin de minimiser voire d’éliminer le besoin de dépoussiérer après usinage du bois. « La lame Vortex enlève de 98 à 99 % des sciures. C’est impressionnant de voir quelle quantité de poussière de bois est enlevée par rapport à une lame standard », rapporte Jeff. « Nous travaillons avec une entreprise de filtres. Et s'il reste des poussières de bois sur la palette, elles risquent de se glisser dans les filtres et c’est alors plus que problématique. Notre devoir est de retirer 100 % des sciures, si on ne réussit pas, on ne garde pas le client. » Actuellement, Coomer & Sons emploie plusieurs systèmes afin d’avoir des palettes sans poussières de bois pour satisfaire ses clients. L’entreprise utilise, entre autres, un dépoussiéreur et procède également au brossage du produit fini une fois assemblé. La lame innovante Vortex peut ainsi réduire le travail et le temps associés au dépoussiérage du produit fini. 

Une entreprise familiale
Outre Jeff, qui est président depuis une dizaine d’années, plusieurs membres de la famille Coomer occupent des postes clés au sein de la compagnie, incluant l’épouse de Jeff, Kathleen, et leur fils, Jeffrey. « On a plusieurs casquettes en même temps », dit Jeff. « Tu dois être le grand-père, le père, l’employeur, et parfois c’est vraiment difficile ! » Les frères de Jeff, Chris et Dennis, ainsi que les neveux Seth et Andrew occupent également des postes dans l’entreprise. « En affaires, il faut du personnel qualifié », observe Jeff. « Mon ami de longue date, Jeff Stewart, supervise toutes les opérations. Ed Cox gère la division des palettes reyclées, et Richard Miller est le superviseur de l’entretien mécanique de toutes les divisions. Sans ces gens, les affaires n’iraient pas si bien », reconnaît-il. 

Jeff est convaincu que ce sont les petites attentions que les employés apprécient. Chaque année, la compagnie fête Noël en juillet. De plus, elle fournit des dindes et des jambons à ses employés pour Thanksgiving. Au fil des ans, elle a acheté des centaines de bicyclettes, d’outils, de télévisions, et bien d’autres objets, afin d’en offrir aux employés. Jeff a son idée pour réussir : « Prenez soin de vos employés d’abord, et ils prendront soin de vous. Encouragez-les et dites-leur qu’ils font du bon travail. Je crois que ça vaut plus que n’importe quoi d’autre. » Pour les quelques années à venir, Jeff estime que l’entreprise demeurera stable. « Parfois, grossir donne plus de maux de tête et moins de profits », dit-il. « Si l’on peut demeurer un peu plus petit et trouver une bonne niche commerciale, on est gagnant. »

Ayant démontré une bonne capacité d’adaptation au fil des ans, Coomer & Sons semble destinée au succès. « Dans le domaine des palettes, tout le monde peut en vendre et en fabriquer, mais je crois que c’est d'abord un service que l’on vend », conclut Jeff. Et d’ajouter : « Si l’on respecte les délais et que le service est excellent, la clientèle reste fidèle. Notre service est hors pair et rien ne remplace cela. »

 

Print

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Welcome

Bienvenue dans l’espace presse de Wood-Mizer France.

Vous découvrirez ici comment les utilisateurs de scieries Wood-Mizer participent activement au développement de l’économie locale en transformant du bois de façon plus durable et rentable.

Nous vous invitons à nous contacter pour en savoir plus sur Wood-Mizer ou sur l’un de ces articles.

PR Coordinator

Paulina Lewandowska
Me contacter

Espace presse



SE CONNECTER