• Image 1
    Image 2
    Image 3
    Image 4
    Image 5
    Image 6

Dernières actualités

vendredi 15 juillet 2016

La plus grande ossature de bois autoportante du monde construite avec les technologies modernes du travail du bois



Avec un total de 7 300 mètres cube de bois utilisé pour sa construction, le gigantesque projet « Ark Encounter » est reconnu comme la plus grande structure de bois autoportante au monde. Longue comme une fois et demie un terrain de foot, le volume de cette arche à la vocation biblique est équivalent à 500 semi-remorques standard, avec trois niveaux et un restaurant de 1600 places prévu sur le pont supérieur.



La capacité maximale de l’arche est de 10 000 personnes. Toutefois, une fois ouverte au public, les organisateurs envisagent de limiter le nombre de personnes à l’intérieur à 3 000.

Ce projet de 100 millions de dollars a nécessité un peu plus d’un an et demi pour construire la structure en bois conçue et fournie par Colorado Timberframe à Lafayette, dans le Colorado. Un peu plus de 2800 mètres cube de bois équarri ont été nécessaires pour le cadre en bois en lui-même.

  

« Pour un projet de cette ampleur, il nous fallait un partenaire de choix » expliquait Mark Looy de Ark Encounter. « Colorado Timberframe était la seule entreprise qui disposait d’une machine CNC suffisamment grande pour prendre en charge nos spécifications de conception. C’était également une entreprise suffisamment grande pour prendre en charge un tel volume ».


Pour respecter les délais de construction, Colorado Timberframe a embauché de l’aide supplémentaire et est passée à une organisation du travail en trois-huit, six jours sur sept pendant une année entière. 25 employés travaillaient dans l’atelier juste aux portes de Denver tandis que 10 autres salariés s’affairaient sur place à installer la structure de bois dans le Kentucky, avec 75 autres artisans Amish employés par le principal entrepreneur de construction.

« Etant donné que nous avons récemment modernisé notre équipement, nous étions en mesure de réaliser l’intégralité du projet », expliquait Keenan Tompkins, propriétaire de la société Colorado Timberframe.

« Nous étions la seule entreprise capable de dimensionner le bois comme ils le voulaient et de fabriquer véritablement tout le bois sur les machines ». En plus d’avoir embauché davantage de main d’œuvre, M. Tompkins reconnaissait que plusieurs machines avaient été essentielles pour traiter ces commandes uniques et pour respecter les délais de construction relativement serrés.

Une scierie rallongée fabriquée par la société Wood-Mizer basée à Indiana a été utilisée pour redimensionner des poutres brutes de 610 mm x 610 mm jusqu’à 12 m de long aux dimensions exactes requises pour cette structure complexe.


La scierie modèle LT15 utilisée pour le projet compte parmi les plus petites scieries à ruban de la gamme Wood-Mizer – un modèle standard qui se loge parfaitement dans la remorque d’une camionnette.

« 50 % du bois a dû être redimensionné » indiquait Tompkins. « Nous avons par conséquent énormément travaillé avec la scierie Wood-Mizer pendant un an. Nous avions un gars à plein temps embauché pour redimensionner le bois pour le projet de l’arche ».


« Le bois est ensuite passé sur la machine CNC K21 Hundegger » indiquait Tompkins. « Nous avions une glissière de 1,2 m [quatre pieds] de large et elle pouvait faire 1,2 m [quatre pieds] de large jusqu’à 500 mm [20 pouces] de haut et 18 m [60 pieds] de long. C’est sur cette machine que nous avons réalisé toute la mortaise et les assemblages tenon-mortaise, ainsi que les perçages et les entailles et toute autre sorte de renfoncements ou encoches nécessaires pour loger les liaisons de bois ou les plaques d’acier ». La société Hundegger basée en Allemagne, fournit une large gamme d’équipement industriel pour le travail du bois.




L’un des aspects les plus impressionnants de l’arche sont les billes de 15 mètres de haut qui marquent le centre, dont beaucoup font 1 mètre de diamètre à la base. 30 % de ces billes sont des billes d’épinette d’Engelmann récupérées, des arbres qui ont été tués par une invasion de coléoptères et qui étaient des arbres morts sur pied.

« Nous avons essayé d’utiliser autant de bois récupéré que possible » expliquait Tompkis. « Nous nous sommes efforcés d’intégrer autant de billes récupérées que possible ».




« Le bois est un produit tellement polyvalent » expliquait Tompkins. « Si vous jetez un regard sur l’histoire, vous trouverez plein d’exemples de structures extrêmement grandes, certaines d’entre elles étant toujours existantes aujourd’hui.

« C’est par conséquent une sorte de retour au passé avec une volonté d’incorporer et d’utiliser ce bois, mais avec une application dans un contexte moderne et avec la nécessité de répondre aux normes de conception modernes que nous avons aujourd’hui ».

Le parc d’attraction Ark Encounter a ouvert ses portes au public le 7 juillet 2016 à Williamstown, dans le Kentucky. Plus d’un million de visiteurs sont attendus la première année et d’autres projets de parcs d’attraction sur le thème biblique sont déjà en développement pour l’avenir.

Plus d’informations :
www.coloradotimberframe.com
www.arkencounter.com
www.woodmizer.fr
www.hundeggerusa.com

Photos :
https://www.dropbox.com/sh/weuiekij99wcy5l/AAAyZ-AlVjyFsMyKb88KAoUWa?dl=0




Print

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Bienvenue

Bienvenue dans l’espace presse de Wood-Mizer France.

Vous découvrirez ici comment les utilisateurs de scieries Wood-Mizer participent activement au développement de l’économie locale en transformant du bois de façon plus durable et rentable.

Nous vous invitons à nous contacter pour en savoir plus sur Wood-Mizer ou sur l’un de ces articles.

PR Coordinator

Paulina Lewandowska
Me contacter

Espace presse



SE CONNECTER