• Image 1
    Image 2
    Image 3
    Image 4
    Image 5
    Image 6

Témoignages et articles

Quand les scieries améliorent l’avenir de nos forêts !

Tuesday, May 9, 2017

Quand les scieries améliorent l’avenir de nos forêts !

À la fin des années 70, deux inventeurs américains se sont emparés d’une idée toute simple : et s’il était possible d’amener une scierie jusqu’aux arbres, plutôt que l’inverse ? La possibilité d’économiser sur les coûts de transport les a interpellés.

Ils travaillèrent sur plusieurs prototypes dans leur garage et, au bout de 4 ans, ils testèrent avec succès une scierie vraiment transportable. En 1982, ils fondèrent Wood-Mizer (wood saver) avec pour slogan « From Forest to Final Form ».

Les « éco-avantages » de la portabilité

Le transport de la scierie directement jusqu’aux billes permet de réduire l’impact environnemental lors de la transformation de bois. Le bois ainsi transformé sur place nécessite moins de camions pour les livraisons, et la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone s’en trouvent donc également réduites.

Les scieries mobiles de Wood-Mizer se révélèrent être un produit totalement innovant sur le marché dans les années 80, qui généra l’apparition simultanée d’un nouveau secteur de niche – les possesseurs de scieries purent alors se déplacer d’un client à l’autre efficacement et à moindre coût et débiter les billes en bois d’œuvre directement sur site. Avant, les billes de bois qui ne valaient pas la peine d’être apportées à une scierie locale finissaient tout bonnement en bois de chauffage. Grâce aux scieries mobiles, ces billes peuvent enfin être valorisées en bois d’œuvre, avec une qualité au moins équivalente, voire supérieure, à celle du procédé classique.

Les « éco-avantages » des lames à trait de scie fin
La réussite de Wood-Mizer pour fournir une scierie transportable et économique tient à un élément clé : l’utilisation d’une lame à trait de scie fin pour le débit du bois. L’industrie du sciage a toujours pensé que « plus c’est gros, mieux c’est », notamment parce qu’une lame plus épaisse a une vitesse de débit plus rapide. Toutefois, une lame de 1,5 mm d’épaisseur avec un trait de scie de 2 mm ne retire qu’une toute petite quantité de bois à chaque passe (comparée à des lames de scies circulaires de 6 mm d’épaisseur ou à des lames à bande large de 3 ou 4 mm d’épaisseur). De ce fait, avec les lames Wood-Mizer, les possesseurs de scieries sont capables de produire davantage de planches tout en générant moins de sciures (déchets) sur chaque bille. La valorisation totale du bois peut atteindre les 70 à 80 % en fonction de la taille de la bille.

Zoran Zakovlevich, un fabricant serbe de palettes, a remarqué qu’en travaillant avec des scieries Wood-Mizer, il pouvait produire 5 palettes supplémentaires avec chaque mètre cube de bois.

La technologie du trait de scie fin préserve la matière première et nécessite ainsi, pour la même quantité de produits finis, moins d’arbres.
Les « éco-avantages » d’une consommation d’énergie réduite

Les scieries Wood-Mizer offrent de nombreux avantages. Elles permettent de faire d’importantes économies à différents niveaux en affectant positivement de nombreux frais d’exploitation tels que la consommation d’énergie, qui est un aspect trop souvent négligé lorsqu’on investit dans une nouvelle machine.
Les lames à bande étroite de Wood-Mizer nécessitent nettement moins d’énergie pour couper aussi efficacement que d’autres procédés de scieries, ce qui permet de réduire les coûts en énergie. De plus, les lames étant plus petites, elles sont donc moins chères et plus faciles à remplacer et à affûter. L’affûtage des lames Wood-Mizer peut être effectué avec un minimum de formation là où des lames à bande large nécessitent d’être affûtées par un spécialiste.

Les scieries mobiles – un nouveau secteur et un nouveau mode de vie
Au cours des 30 dernières années, plus de 60 000 scieries Wood-Mizer ont été vendues dans plus de 100 pays à travers le monde, signe que le secteur de « niche » de la scierie à trait de scie fin ne cesse de se développer.

De nombreuses personnes – qui étaient auparavant limitées dans leur choix de diversification d’activité – ont trouvé de nouvelles opportunités après avoir acheté une scierie. Agriculteurs, propriétaires forestiers, scieurs sous contrat, arboriculteurs, ébénistes, parcs naturels et entreprises forestières : les exemples de personnes issues de ces environnements et qui ont choisi d’intégrer avec succès une scierie Wood-Mizer à leur activité existante ne manquent pas.

Pour beaucoup, une scierie, c’est la possibilité de lancer une nouvelle activité, de vivre de façon plus indépendante et d’être en lien plus étroit avec le monde extérieur – tous les « avantages immatériels » inhérents à la possession d’une scierie.

Pavel Kadlec, un ancien conducteur de bus tchèque, raconte que sa vie a radicalement changé lorsqu’il a décidé d’acheter sa propre scierie et de proposer au niveau local des services de débit à la demande. Il est heureux de travailler à son rythme et de savoir que le travail qu’il accomplit répond à un vrai besoin et il est aussi fier de la qualité de produits qu’il fournit. « Je suis mon propre patron maintenant », aime-t-il à dire.

Aigar Tuusis, agriculteur estonien, explique : « Vous regardez votre vie différemment lorsque vous avez votre propre scierie. »
Et les scieries semblent également favoriser les interactions sociales dans les zones rurales. En Italie, Anna de Guidi, qui dirige une entreprise de fabrication de palettes, reconnaît qu’une scierie est le meilleur outil pour se faire des amis : « Tous les jours, nous rencontrons de nouveaux clients des alentours qui deviennent des amis. »

La place de la scierie dans l’économie circulaire

Les scieries Wood-Mizer servent généralement de base structurelle aux petites et moyennes entreprises pour transformer et fournir du bois local à une clientèle locale, tout en employant de la main-d’œuvre locale.

C’est un exemple parfait de développement durable au niveau local, qui génère un impact positif sur l’économie régionale et nationale.

Ce type d’activité correspond exactement à ce que de nombreux analystes prédisent depuis des années, à savoir qu’en raison d’une récession prolongée, seules peuvent se développer les petites entreprises capables de réagir rapidement et plus efficacement aux besoins du marché et qui sont en mesure d’intégrer rapidement de nouvelles technologies.

Les spécialistes font souvent référence à cela sous le terme d’« économie circulaire », où l’utilisation des matières brutes est réduite et où la production de déchets est proche de zéro. Aider les entreprises à adopter ce modèle est très important aux yeux du Parlement européen et des autres institutions européennes qui souhaitent préserver l’environnement tout en stimulant les innovations au sein des entreprises.
Print

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Welcome

Bienvenue à l’espace presse de Wood-Mizer France.

Vous découvrirez ici comment les propriétaires de scieries Wood-Mizer participent activement au développement de l’économie locale en transformant du bois de façon plus durable et rentable.

Nous vous invitons à nous contacter pour en savoir plus sur Wood-Mizer ou sur l’un de ces articles.

Jacob Mooney
PR Coordinator

Jacob Mooney
Me contacter

Espace presse



SE CONNECTER